Le Fondok ou Fendeg fait partie de l’identité architecturale djerbienne.

Ce monument prouve une bonne hospitalité et une activité commerciale respectueuse que Djerba a vécu depuis des siècles.

Ces caravansérails ont été aménagés par l’Auberge de Jeunesse, l’hôtel “Arisha” et quelques “mini-souks”. D’autres Foundouks qui n’ont pas été maintenus sont menacés de dégradation.

Le conseil municipal de Houmet Essouk Djerba a alloué une enveloppe de 3 millions de dinars pour rénover les «fondouks» de l’île à des fins touristiques. Une attraction qui présente notre riche patrimoine et qui garantit un paysage urbain traditionnel mérite bien une intervention pareille.

Publié dans (Djerba, culture, immobilier, tourisme) par B.H


Ecrire un commentaire
Nom: 
Email: 
Site web: 
Commentaires: